Que faire en cas de refus du formulaire ESTA ?

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) découle du Visa Waiver Program. Ce programme a été mis en place pour permettre aux ressortissants des pays qui y adhèrent de voyager sur le sol américain sans visa ; enfin, avec un visa ESTA. Ceci ne s’applique que pour les déplacements par voie aérienne ou maritime. L’ESTA est un formulaire en ligne à remplir obligatoirement et qui, sous réserve de certaines conditions, vous permet de séjourner aux USA pour une période d’au plus 90 jours. Il est accessible à toutes les tranches d’âge et convient parfaitement pour les voyages d’affaires, le tourisme ou le transit sur une courte période.

Quelles sont les conditions d’obtention de l’ESTA ?

L’obtention d’une autorisation ESTA est sujette à certaines conditions. Certaines dépendent de la véracité des informations renseignées ou des antécédents avec le gouvernement américain tandis que d’autres dépendent de votre agence de voyages, voire de votre nationalité.

Les pays adhérents à l’ESTA

Avant tout, il est important de savoir que l’ESTA est le gage d’une collaboration entre les USA et certains pays au titre desquels on dénombre 22 pays de l’Union Européenne et 5 pays d’Asie. Les pays concernés sont : Allemagne, Andorre, Autriche, Australie, Belgique, Brunei, République de Corée, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Nouvelle, Zélande, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Saint-Marin, Slovaquie, Slovénie, Singapour, Suède, Suisse, République Tchèque.

Votre agence de voyages est-elle homologuée ?

Même si vous êtes ressortissant d’un pays adhérent à l’ESTA, l’agence de voyages (compagnie aérienne ou maritime) que vous avez choisie doit être reconnue par le gouvernement. De plus, la durée de votre séjour sur le territoire américain ne doit pas dépasser 90 jours. Cela étant, il est donc impératif d’être détenteur d’un billet aller-retour d’une durée inférieure à 3 mois pour espérer bénéficier des avantages de l’ESTA.

Les conditions d’éligibilités

Hormis celles évoquées plus haut, tout voyageur qui désire bénéficier de l’ESTA doit :

  • être au préalable admis au Visa Waiver Program ;
  • être détenteur d’un passeport biométrique ou électronique en cours de validité (l’autorisation ESTA sera rattachée à celui-ci) ;
  • n’avoir eu aucun antécédent judiciaire avec le gouvernement américain ;
  • n’avoir subi aucun refus de demande de visa ;
  • soumettre la demande d’obtention d’ESTA 72 h au minimum avant son départ (obligatoire).

Autres dispositions liées à l’ESTA

Les ressortissants de la Corée du Nord, de l’Iran, de l’Irak, de la Libye, de la Somalie, du Soudan, de Syrie ou du Yémen sont automatiquement écartés du Visa Waiver Program. Aussi, tous voyageurs ayant précédemment été dans des pays en guerre ou jugés à risque sont exclus du système d’autorisation ESTA. Par ailleurs, l’ESTA est valable pour 2 ans et jusqu’à expiration du passeport concerné. Si toute information renseignée pour une demande d’autorisation ESTA a connu un changement durant la période de validité de l’autorisation en cours, il est impératif de renouveler l’autorisation avant tout nouveau voyage sur le territoire américain. Cela est par exemple le cas lors d’un changement de sexe, de nom, de citoyenneté ou de profession. Les autorités américaines chargées de l’immigration sont les seules aptes à valider la demande d’une autorisation ESTA. Pour éviter toutes déconvenues, il est hautement préférable d’effectuer votre demande sur le site officiel https://esta.cbp.dhs.gov.

Que faire en cas de refus d’autorisation ESTA ?

Il arrive dans de rares cas qu’une demande de formulaire ESTA soit refusée. Dans ces cas de figure, il est important de connaître les motifs du rejet afin de mener les démarches adéquates.

Les cas de refus les plus courants

Si vous demandez une seconde autorisation ESTA alors qu’une autre est en cours de traitement, elle est automatiquement rejetée. Il en va de même dans le cas où une demande de Visa est en cours (quel que soit le type). Dans ces cas, il faudra tout simplement être patient et attendre les réponses des demandes en cours.

Dans le cas où l’une des informations renseignées sur le formulaire est jugée fausse ou erronée, vous écoperez aussi d’un refus systématique. Vous devrez ainsi reprendre l’ensemble de la procédure et repayer les frais de dossier qui s’élèvent à 14 $.

Si dans le cadre d’un précédent voyage sous le régime ESTA vous avez dérogé à la durée limite de séjour (overstay), vous serez interdit de séjour pour une durée allant de quelques mois à plusieurs années. De même, si vous avez eu des démêlés avec la loi, selon la gravité des infractions commises, votre demande est susceptible d’être refusée.

Quelles sont les mesures à prendre ?

Si vous êtes éligibles à l’ESTA et subissez quand même un refus, vérifiez vos informations et essayez à nouveau. Si la réponse demeure négative, la seule option possible est de demander un VISA suivant les procédures habituelles. Il faudra alors entreprendre les démarches auprès de l’ambassade la plus proche. Un refus d’ESTA n’est pas synonyme d’un refus de séjour sur le sol américain. Vous pourrez toujours voyager si vous respectez les conditions d’obtention du VISA américain.

Demander Et Recevoir Un Formulaire ESTADEMANDER
+ +